10 Février 2018 - dépannage, maintenance, suppression de virus et formation informatique sur Paris

Santé numérique et espérance de vie : quand un algorithme peut prédire la date de décès de certains patients.

Photo Frédéric Hourdeau

News

le 10/02/2017 à 22h30

Une équipe de recherche de l'Université de Stanford a établi un programme d’intelligence artificielle permettant d’accompagner les hôpitaux pour de meilleurs soins de fin de vie aux malades en phase terminale.


Selon The Sun, des chercheurs de l’université de Stanford, en Californie, ont établi un algorithme permettant de prédire la date de décès de patients en phase terminale.

Ce programme d’intelligence artificielle peut prédire avec une grande précision le jour où le patient atteint d’une maladie incurable sera confronté à son échéance de vie.

60% des Américains meurent à l'hôpital.

C’est à partir des dossiers médicaux de milliers de patients de l’hôpital de Stanford atteints de cancers, maladies neurologiques et insuffisances cardiaques  que l’équipe de chercheur  a pu élaborer le programme, les données  étant constituées des diagnostics, types de traitements et médications.

Ces informations ont servi à alimenter un modèle d’algorithme qui a ainsi pu déterminer la mortalité des patients sur une période de trois à douze mois dans 9 cas sur 10.

L'objectif est d'aider les hôpitaux à offrir de meilleurs soins de fin de vie aux malades : « Nous avons démontré qu'il est possible de créer un modèle pour la prévision de la mortalité toutes causes confondues, et d'utiliser ce résultat comme indicateur de la nécessité d'une consultation sur les soins palliatifs ».

Selon les experts, environ 80% des Américains souhaitent vivre leurs derniers jours à leur domicile. Avoir la possibilité de prédire plus précisément les décès pourrait permettre à davantage de patients de réaliser ce souhait de rapatriement à domicile.


(1)           e- Santé : voir par ailleurs notamment :

IBM et Apple font cause commune sur les Big Data de santé. Une plateforme Internet sécurisée pour les données de santé collectées via le module Apple HealthKit - News - publié le 15/04/2015


Un accord signé entre les deux géants de l’informatique prévoit que les ordinateurs d'IBM traiteront les données de santé collectées sur les iPhone, les iPad et les Apple Watch.


barre-dépannage, installation, maintenance et formation informatique Paris à domicile


Cyber Sécurité : La France, deuxième cible de choix pour les ransomwares. - News - publié le 08/02/2018


Selon une étude de Sophos, la France est le deuxième pays le plus visé par ce type d'attaque. En moyenne par entreprise, les dégâts peuvent par ailleurs s’élever à 175.000 euros.

Les compteurs électriques Linky dans le collimateur de la Cour des comptes. Un «objet » connecté pas vraiment convainquant ? - News - publié le 08/02/2018


Dans leur rapport annuel publié mercredi, les magistrats de la Cour des Comptes ont émis des doutes sur les avantages réels des compteurs électriques « communicants ».